Michel X.G nous offre un moment de lecture cinématographique

Publié le par Mathilde Bluedesk

 

C'est un premier roman et quel roman !  En lisant 'Soleil noir...sur jardin' (titre déjà intriguant en soi), on a l'impression de regarder un film tant l'écriture est fluide et l'histoire habilement rythmée (le découpage des chapitres y est aussi pour quelque chose). 'Soleil noir sur jardin' c'est l'histoire d'une vengeance, d'une terrible et jouissive (il faut bien le dire) vengeance. Chaque meurtre est très élaboré et inattendu, c'est d'ailleurs intéressant de voir toute l'imagination des hommes quand ils tuent leurs prochains. Des meurtres tellement élaborés et affreux qu'on a presque pitié des victimes alors que rien ne nous y prédisposait. Le roman est aussi une invitation au voyage. Voyage dans le temps à travers les souvenirs du protagoniste qui n'est pas sans rappeler  Gustav von Aschenbach de 'Mort à Venise'. Voyage dans la France des années 80 et 90 (un autre monde...). Enfin, Michel X.G nous embarque dans la Tunisie contemporaine, pays mal développé qui doit une partie de son économie au tourisme de masse des beaufs du sud de l'Europe. 

Un roman captivant, publié par Nombre 7 Editions. Dans toutes les librairies. 
 

Résumé

 
Paris… Alexander aimait « sans tabou »… oiseau volage, peu importait avec qui il passait ses nuits dans l'ivresse de ses caprices, mais, blessé à jamais, « L’Amour », le vrai, il l’avait perdu un matin d’hiver par la faute de la « peste gay » !   Ses envies, ses pulsions, le détournement de mineur, l’inceste, la vengeance… il ne regrettait rien, même qui l’amènerait à devenir un justicier insensible… Alors tuer « oui », mais avec des caresses insidieuses, perfides, insolites. Hammamet… Une villa, un jardin, une plage, un transat, lui – elle – eux…   Une journée au soleil lourd… une nuit à la brise légère… Il y en avait cinq… Il n’en restera qu’un… peut-être !   Fantasmagorie ou réalité entre… amour, humour, drame et dérision… Les mystères de l’Orient dans toutes leurs splendeurs !
 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article